L'adoption, tome 1, Arno Monin / Zidrou
Il y a quelques mois, nous avons découvert cet album, qui nous avait été conseillé par notre bibliothécaire. Mon mari, mon fils aîné (13 ans) et moi-même l’avions tous les trois dévoré.
Samedi matin, en allant à la bibliothèque, nous sommes tombés sur le tome 2. Nous avons repris le 1 en même temps, et nous sommes de nouveau tombés sous le charme.
Gabriel est un boucher à la retraite. Il traîne avec le boulanger et le fromager, tous deux également à la retraite. Ce sont les « gégés », car leur prénom commence par un G. Ils ont leurs petites habitudes, font du sport en papotant dans un parc, déjeunent dans un petit restaurant sénégalais.
Quand le fils de Gabriel adopte une petite fille de 4 ans, cela bouleverse toute la famille. Qinaya est une petite péruvienne, orpheline depuis un gros séisme dans son pays. Elle va devoir s’adapter à la vie en France, en découvrir la langue et les habitudes.
Gabriel était un père très absent. Il travaillait beaucoup. Alors, quand son fils lui demande de garder la petite Qinaya, il bougonne encore plus que d’ordinaire.
Lui, ne veut pas changer ses habitudes. Il emmène donc la petite avec ses « Gégés ». C’est d’ailleurs avec eux qu’elle dira son premier mot de français : « putain », et que, petit à petit, elle va nouer des liens de plus en plus fort avec ce grand-père ronchon qui n’aurait jamais pu l’imaginer.
Cet album est un petit bijou. Plein d’humour et de tendresse à la fois, notre cœur se sert et sourit selon les bulles. Il est criant de vérité. Je vous laisse regarder dans l’album deux petits passages que j’ai sélectionnés pour vous.
Je trouve le dessin très réaliste. Il nous montre les personnages, sans fioritures, comme nous le sommes dans la vie. Gabriel est un monsieur de 75 ans, et pourtant, ça ne gène pas le dessinateur de nous le montrer sortant de sa douche. Cela ne paraît pas non plus voyeur. Il nous amène juste dans le quotidien de cette famille, dans leurs discutions, qui parfois peuvent se faire dans la salle de bain ou au lit.
J’ai beaucoup aimé les expressions de Gabriel, le véritable personnage principal de cet album.
Je vous conseille fortement cette série. Je ne dirai rien sur le deuxième tome, qui révèlerait la fin du premier, dont les dernières pages sont poignantes, je préfère vous le dire.
Je vous invite à regarder les deux passages dans l’album photos. Ils vous montreront le dessin, ainsi que l’humour de l’album.
N’hésitez pas à venir nous donner votre avis ici, si cela vous a donné envie de découvrir cet album.
Vio
Pensez à nous suivre également sur Facebook.
Retour à l'accueil