La part des flammes, Gaëlle Nohant
Mai 1897. Pendant trois jours, le Tout-Paris se presse à la plus mondaine des ventes de charité... Au stand n°4, trois femmes se connaissant à peine vont voir leurs destin se lier au delà même de la vie : la princesse de Bavière a accordé le privilège de l’assister à Violaine de Raezal, ravissante veuve à la réputation sulfureuse, et à Constance d’Estingel, qui vient de rompre brutalement ses fiançailles.
En quelques minutes, le Bazar de la Charité, lieu de paraître et de modernité avec son cinématographe, prend feu. Des centaines de personnes, surtout des femmes, sont prises au piège et meurent brûlées, piétinées, asphyxiées ou porteront les blessures de ce drame jusqu'à la fin de leur vie...
Ce roman historique dépeint cette tragédie, mais également la vie, la place des femmes et de l'aristocratie en cette fin de XIXème siècle. L'auteur dresse un tableau captivant de cette époque avec une plume subtile et délicieuse. Quelle écriture merveilleuse !
Je recommande chaudement cette belle lecture, très différente de la série diffusée il y a quelques temps sur nos écrans.
Alex

Pensez à nous suivre également sur Facebook.

Retour à l'accueil